INFORMATIONS CONTACTS PRESSE CRÉDITS LINKS NOUVELLES    
PROGRAMME             .ENG  .ESP  .ITA   
ÉCRIVAIN
   Jean-Marie G. Le Clèzio
.Bibliographie 
.Imprimer .Envoyer à un ami
Biographie
Né à Nice en 1940, Le Clézio est un protagoniste absolu de la scène littéraire française contemporaine. Romancier, narrateur, essayiste, Le Clézio s'est formé dans la période du Nouveau Roman tout en suivant un parcours extrêmement personnel. À 23 ans seulement, il publie chez Gallimard son premier livre Le procès-verbal avec lequel il s'affirme sur la scène internationale, en gagnant le prestigieux Prix Renaudot (1963).
Auteur cultivé, d'une grande vitalité, on retrouve souvent dans son oeuvre des citations tirées de la philosophie présocratique et de saint Augustin. Le Clézio est passé du récit de l'aliénation de l'homme dans la société contemporaine, à la narration d'une harmonie retrouvée entre l'homme et le monde, "l'union entre l'individuel et le collectif". Toute sa production est animée par un immense amour de la nature, en particulier pour le soleil et la mer, avec des tons qui le rapprochent de Camus.
Après 1964, Le Clézio a continué de publier des livres de grand succès, au rythme d'un roman par an: Révolutions, une ouvre révélatrice en raison de son caractère hautement biographique, date de 2003. On y retrouve l'enfance, la vie de famille de l'auteur, son incessante migration, sa naissance à Nice, ses origines bretonnes, ses séjours aux îles Maurice, en Angleterre et son arrivée au Nouveau Mexique.
Pour le reste, sa vaste production (une trentaine de romans, essais, traductions et récits) ne permet de citer que quelques titres.
Parmi ses premières oeuvres, rappelons: Terra Amata (1967), Les Géants (1973) et Désert (1980).
Ses oeuvres les plus récentes, qui dans les années 1990 nous ont permis de mieux le connaître également en Italie sont: Onitsha (Rizzoli, 1992), Diego et Frida, Poisson d'or et Étoile errante, les trois derniers titres ayant été publiés en Italie chez Il Saggiatore.
Avec Diego et Frida, qui relate la vie et les amours du peintre de fresques communiste militant Diego Rivera et de l'artiste à la peinture naïve et surréaliste Frida Kahlo, Le Clézio nous raconte le mariage de deux personnes ayant partagé leur existence, leur art et leur passion révolutionnaire.
Dans Poisson d'or, Le Clézio trace le portrait d'une héroïne forte et indépendante, prête à lutter pour conquérir son destin: en France, ce roman a été vendu à 200 000 exemplaires.
 
On a dit de lui:

"Les sentiments de Poisson d'or sont toujours des sentiments vrais, parce qu'ils naissent de la narration même du récit, de la capacité de faire entrer le lecteur dans une pensée intime, physique, dénuée de tout oripeau intellectuel".
"La Quinzaine Littéraire"
PARTICIPER À LA SOIRÉE DU
.28 mai
LU PAR
.Giuliana Lojodice
MUSIQUE DE
.Andrea Pozza