INFORMATIONS CONTACTS PRESSE CRÉDITS LINKS NOUVELLES    
PROGRAMME             .ENG  .ESP  .ITA   
ÉCRIVAIN
   John M. Coetzee
.Bibliographie 
.Imprimer .Envoyer à un ami
Biographie
John Maxwell Coetzee, né en 1940 au Cap en Afrique du Sud, est d'ascendance à la fois Boer et anglaise. Envoyé par ses parents dans une école anglaise, l'anglais devient de fait sa langue maternelle. Il s'installe en Angleterre au début des années 60 où il travaille d'abord comme programmateur. Puis il suit des études d'histoire de la littérature aux États-Unis avant d'enseigner la littérature et l'anglais à la State University of New York de Buffalo jusqu'en 1983. Coetzee commence sa carrière de romancier en 1974 et acquiert une renommée internationale en 1980 avec le roman En attendant les barbares. En 1983, il reçoit le Booker Prize pour Michael K, sa vie, son temps, l'histoire d'un jeune homme mentalement retardé qui traverse un pays bouleversé par la guerre à la recherche de la terre d'origine de sa mère.
En 1984, il devient professeur de littérature anglaise à l'Université du Cap.
Il écrit Foe (1986), qui revisite le mythe de Robinson Crusoé et L'âge de fer (1990). En 1999, Coetzee est le premier écrivain à remporter une deuxième fois le Booker Prize avec son roman Disgrâce, qui raconte, à travers les caractères irrésolus et indéterminés de ses personnages, la transformation de l'Afrique du Sud post-apartheid.
En 2002, il s'installe en Australie où il est rattaché à l'Université d'Adélaïde. La même année il devient également Distinguished Service Professor à Université of Chicago.
En 2003, il gagne le Prix Nobel pour la Littérature. En Italie, les romans de Coetzee sont publiés chez Einaudi.
 
On a dit de lui:

"Les livres de J. M. Coetzee sont toujours inconfortables, imprévisibles, déstabilisants".
David Lodge," The New York Review of Books"

À propos de Michael K, sa vie, son temps:

"Malgré les moralités intriquées qui assombrissent cette histoire, la lumière et l'air semblent s'élever parmi les phrases comme de petits miracles".
"Newsweek"

À propos de Disgrâce:

"Disgrâce explore les territoires extrêmes de la signification de l'être humain : ce livre est à la frontière de la littérature mondiale".
"The Sunday Telegraph"

"Ce livre est si purifiant pour les sens qu'on en sort en sentant que son regard s'est affiné et que son ouïe s'est renforcée".
"The New York Times Book Review"
PARTICIPER À LA SOIRÉE DU
.22 juin
LU PAR
.Laura Morante
MUSIQUE DE
.Orchestra di Roma e del Lazio